MONTICULE FESTIVAL 2019 : L’AMOUR FRANCO-ALLEMAND

MONTICULE FESTIVAL 2019 : L’AMOUR FRANCO-ALLEMAND

Dimanche 23 Juin, 5 heures 48 du matin. Perchés dans les hauteurs de l’Aveyron, nous regardons le soleil se lever sur la vallée. Cela fait déjà 4 jours que le festival a débuté, et nous ne réalisons que maintenant l’ampleur de cette expérience. Car oui, Monticule Festival est une expérience à part entière, faite de nombreux facteurs qui construisent sa réputation depuis 5 ans. 

Le cadre. La musique. Le public. L’atmosphère. Tous les astres étaient alignés pour que les festivaliers puissent passer un bon moment. Retour sur un séjour hors du commun.

coucher de soleil petit.jpg

Cette année était la plus grosse édition : près de 1500 personnes se sont retrouvées au point de rendez-vous habituel, le fameux Domaine de Gayfié, hameau charmant et bucolique hissé entre l’Aveyron et le Lot. Cependant, pas question pour les organisateurs de s’agrandir davantage. Le mot d’ordre est le même qu’au début : Monticule, c’est une ambiance et une atmosphère propre, qui s’est notamment construite grâce à sa taille humaine, favorisant les échanges et les connexions entre les festivaliers.

Monticule, c’est d’abord un site idéal. La maison familiale de Richard, l’un des organisateurs, surplombe une ancienne ferme, en partie réhabilitée en club pour l’occasion. De grandes étendues de pelouse sont parsemées d’installations de bois : on y retrouvera même une balançoire, baptisée « balançoire de l’amour franco-allemand ».  Une piscine vous invite à un moment de détente en contrebas, avec son bar et sa scène. Encore plus bas, caché au milieu des bosquets, a été aménagée une canopée faite de toiles tendues et de lumières tamisées, où se reposent sur canapés et tapis anciens, ceux à la recherche de calme pendant la nuit. La main stage est elle située au bout du domaine, et est reconnaissable grâce à ses installations métalliques circulaires donnant l’impression d’être sous un arbre millénaire. Le camping est spacieux et situé dans un bois, permettant ainsi de garder les tentes au frais. Sachez cependant que si vous êtes déjà intrigués, il me reste à vous décrire l’indescriptible, la cerise sur le gâteau : le belvédère. Juché à flan de coteau, il offre une vue imprenable sur la vallée, le fleuve et les villages en contrebas. C’est d’ailleurs ici que nous avons pu être régalés d’un levé de soleil d’une beauté rarement égalée.

Crédit photo : Leo Konopizky

Crédit photo : Leo Konopizky

Monticule, c’est aussi une atmosphère déconcertante. Tous ceux qui en reviennent chaque année vous diront la même chose : ils ont trouvé la-bas quelque chose de difficilement descriptible et pourtant si perceptible. On ne sait pas d’où ça vient. Sûrement d’un tout, de tous ces petits détails qui peuvent paraître anodins de prime abord, mais qui font ce qu’est Monticule dans sa chair. Outre le lieu idyllique, un sentiment d’apaisement et de liberté plane au dessus de nos têtes : on s’y sent bien, en sécurité, en accord avec nous-mêmes. Tu peux discuter de tout, avec tout le monde. Les barrières n’existent plus. Le temps d’un trajet en carriole descendant au gouffre de l’Antouy, étang turquoise niché au milieu des arbres, on se croirait dans une sorte de paradis. Les gens se baignent, se prélassent, dansent, habillés, en maillot, ou bien nus. Pas un seul regard mal placé, seulement un profond sentiment de bienveillance et de liberté. Entre cela, les cours de yoga ou ceux d’astronomie, tout est fait pour prendre le temps de la réflexion, de l’introspection et de partager nos émotions avec ceux qui nous entourent .

Monticule, c’est une histoire de conscience et de responsabilité. Il aurait été facile pour ce groupe d’amis Munichois de s’installer dans un beau cadre et d’y faire la fête. Mais le projet va au-delà. Jamais les locaux n’ont été aussi bien intégrés à un évènement, et la différence se fait ressentir ! Aux menus, salades healthy, jus de fruits frais et aligot saucisse, permettant de profiter de la cuisine locale et d’aliments frais, bios et en circuit court. Côté boisson, c’est pareil : bières de l’Aveyron et vins locaux sont au rendez-vous ! Côté activités, les cours de yoga et d’astronomie sont aussi assurés par des locaux. Il est même possible de faire une visite guidée des grottes avoisinantes ! 

Sur le plan écologique, grande question de tout festival, Monticule fait aussi le nécessaire. Toilettes sèches, gobelets réutilisables, tri des déchets, tout a été savamment pensé pour pérenniser la propreté des lieux. 

Crédit photo : Leo Konopizky

Crédit photo : Leo Konopizky

Enfin, Monticule, c’est aussi et surtout la musique. La chose la plus étrange, c’est qu’avec un festival aussi complet, on en viendrait presque à mettre l’aspect musical au second plan. Et pourtant, quelle programmation ! Ici, pas question de venir seulement certains jours pour quelques artistes en particulier. D’ailleurs, pas de programme avant d’arriver sur place. Le but est ici de faire confiance aux organisateurs, qui ont méticuleusement choisi et placé des artistes d’Allemagne et d’ailleurs, afin d’offrir au public un véritable voyage initiatique à travers le large spectre de la musique électronique. Que ce soit House, Techno, Electro ou Ambiant, toute la programmation était calibrée à la perfection. Nous avons tout particulièrement retenus le set de la danoise Courtesy, qui a enflammé la grange grâce à un set industriel digne des meilleurs clubs berlinois, ou encore le duo Asaf Samuel et Katzele du label Malka Tuti sur un set mélangeant Electro et Tribale.

Crédit photo : Monnier Ostermair

Crédit photo : Monnier Ostermair

Lundi 24 Juin, 12h30. Nous attendons le train devant nous ramener à Paris. Nous aurions dû être fatigués, mais nous ne le sommes pas. Il est étrange de se demander comment avec aussi peu de sommeil nous sommes si relaxés. C’est peut-être ça, l’effet Monticule. Et par la suite, dans le train, peinant à dormir, nous n’avions qu’une idée en tête : y retourner l’année prochaine. Sachez que la prochaine édition aura lieu du 17 au 21 juin 2020 et les billets sont déjà en vente ici. Nous espérons vous y voir nombreux. En tout cas, vous nous y verrez.

- Axel Morisset


Le Foreztival va bientôt ouvrir les portes de sa 15ème édition !

Le Foreztival va bientôt ouvrir les portes de sa 15ème édition !

Fée Croquer invite Pisica pour 16 heures d'Open-air sonorisé !

Fée Croquer invite Pisica pour 16 heures d'Open-air sonorisé !